Défaite de l’USF TT face à Villeneuve PPC - Récit et photos

Récit et photos de la rencontre
mercredi 27 mars 2013
popularité : 28%

Devant un public venu nombreux en dépit de l’actualité sportive chargée, Fontenay-sous-Bois recevait hier l’équipe-phare du championnat de Pro B, Villeneuve-sur-Lot, qui compte dans ses rangs l’ancien joueur et coéquipier de Mehdi, Stéphane Ouaiche. Comme au match aller (perdu 4/0), notre équipe jouait sans son leader, tandis que, côté Villeneuve-sur-Lot, l’écossais Gavin Rumgay remplaçait l’ancien champion de France junior, Jérémy Petiot (256e joueur mondial, n° 56 et 25e joueur français).

La défaite subie hier n’a donc rien en elle-même d’infâmant, d’autant que la belle prestation d’Arnaud et la victoire de Mehdi sont de bon augure pour la fin du championnat, qui ne sera pas de tout repos. Notre équipe va tout d’abord jouer à Saint-Denis le 9 avril prochain : cette équipe, contre laquelle nous avions fait match nul à l’aller, nous devance légèrement (les places respectives de l’une et l’autre n’ont pas été modifiées par les résultats d’hier soir, Saint-Denis est 6e, Fontenay, 7e, à égalité avec Metz, devant Bruille et Grand-Quevilly) et reste sur le coup de deux défaites, face à Metz et Nice. Fontenay recevra ensuite, le 21 mai prochain, l’équipe de Grand-Quevilly, contre laquelle nous avions également fait match nul à l’aller et qui a subi les foudres de Metz hier soir. Une victoire sur l’une de ces deux équipes nous arrangerait naturellement grandement, avant le match à Caen, le 28 mai. Enfin, pour la dernière journée du championnat, le 4 juin prochain, Fontenay recevra Metz, équipe qui semble « décoller » grâce à ses deux victoires consécutives précitées, mais que nous avions battu en début d’année. Autant dire que rien n’est joué et que le classement final sera incertain jusqu’à la dernière minute du championnat.

I. Gavin Rumgay (Ecosse, 254e joueur mondial, n° 63) bat Omry Ben Ari (425e joueur mondial, n° 100) : 2/11, 11/8, 11/1, 11/8

Le premier set est marqué par un excellent départ d’Omry. Très agressif, notamment en retours de services, il prend d’emblée l’ascendant et remporte la première manche sur le score sans appel de 11 à 2. La seconde semble ressembler, à l’envers, à la précédente, Rumgay menant 7/1. Omry remonte cependant à 6/8, mais doit finalement s’incliner 11/8 au terme d’échanges cette fois plus nettement disputés. C’est malheureusement la troisième manche qui sera l’exact reflet inversé de la première, remportée 11/1 par Rumgay. Omry, très gêné par la balle montante en top-spin de coup droit de l’écossais, fait de nombreuses fautes en début d’échange. Dans la quatrième manche, les points sont de nouveau plus disputés, Omry alternant notamment balles courtes et balles longues, qui fatiguent son adversaire. Menant au score en début de set, il se fait ensuite dépasser et s’incline 11/8 au quatrième et dernier set.

II. Kou Lei (Ukraine, 147e joueur mondial, n° 33) bat Arnaud Dairon (579e joueur mondial, n° 130, 75e joueur français) : 5/11, 5/11, 11/7, 11/5, 11/7

C’est peu dire qu’Arnaud commence le match de façon exceptionnelle. Jouant un jeu d’attaque aussi physique que spectaculaire, Arnaud remporte avec la manière tous les échanges qui durent, contraignant le n° 1 villeneuvois à jouer en contre. La seconde manche est identique en tous points à la précédente, à ceci près que les échanges se sont légèrement raccourcis, toujours à l’avantage d’Arnaud.

Hélas, la machine se grippe légèrement dans le troisième set : Arnaud commence à faire des fautes qu’il ne commettait pas jusqu’alors et Kou Lei, impressionnant de régularité, revient à 2 set à 1. Il s’impose plus facilement au quatrième set (11/5) et, pour finir, remporte la dernière manche au terme de ce qui sera sans doute le plus beau match de la soirée, le seul en cinq manches, hélas perdu par Arnaud.

III. Mehdi Bouloussa (305e joueur mondial, n° 80, 41e joueur français) bat Stéphane Ouaiche (321e joueur mondial, n° 44, 19e joueur français) : 11/5, 11/5, 11/7

Mehdi prend un excellent départ et, comme Arnaud, remporte facilement les deux premières manches sur le même score : 11/5. Le troisième set lui sourit également et, visant le revers de son adversaire, il ne laisse pas passer sa revanche sur le match aller, s’imposant sans difficulté majeure.

IV. Kou Lei bat Omry Ben Ari : 11/8, 11/5, 11/9

En dépit du score, le match sera lui aussi de grande qualité. La première manche est assez équilibrée, même si l’ukrainien, mieux placé, prend souvent l’avantage lorsque l’échange se prolonge. Son service est pour lui un autre avantage, décisif dans la deuxième manche, qu’il remporte plus facilement après avoir été mené en début de set. Dans la troisième manche, Omry revient de 0/4 à 8/5 en sa faveur, mais se fait finalement remonter, pour s’incliner 11/9, au terme d’un match d’une qualité supérieure à ce que pourrait laisser penser le score final.

V. Gavin Rumgay bat Mehdi Bouloussa : 6/11, 11/9, 11/7, 11/7

Remportant la première manche grâce à un meilleur contrôle de la balle et un meilleur jeu en rythme, Mehdi prend rapidement l’avantage dans la seconde, menant 5/2. L’écossais accentue alors la pression notamment en top spin coup droit et, plus encore, grâce à son service « marteau » latéral, pour remonter et remporter de justesse la seconde manche. Dans le troisième set, Mehdi est en difficulté, considérablement gêné par l’effet imprimé à la balle par Rumgay, qui s’impose 11 points à 7. Dans la quatrième manche, Mehdi joue mieux et tente, comme Omry avant lui, de fatiguer l’écossais en alternant balles longues et balles courtes. Il y parvient, mais, malheureusement, cette stratégie ne suffit pas et Mehdi, qui aura commis pas mal de faute, voit filer la quatrième manche sur le même score que la précédente et, du même coup, Villeneuve-sur-Lot remporter la rencontre de ce soir 4 victoires à 1, se maintenant en tête du championnat.

Classement au 27 mars 2013

JPEG - 38.4 ko
Source : FFTT.com